הפעל עצור
  • banner

Une centaine de femmes délivrées de villages arabes ont participé à une soirée unique organisée par Yad Lea’him

31/12/2014
         

 
Le directeur de Yad Lea’him, le Rav Israël Lifshitz pendant son allocution

   

L’assemblée écoute avec attention les paroles chaleureuses du Rav Shmouel Eliyahou chalita


C’est depuis les quatre coins du pays, en autocars spécialement affrétés que les rescapées sont arrivées sur les lieux de la soirée organisée par les bons soins de l’organisme Yad Lea’him. Les quelques 100 participantes ont été accueillies par leurs assistantes sociales, avec qui elles sont en contact quotidien depuis leur libération, et par la direction de l’organisme. Les dames, qui ont pris place autour de tables somptueusement dressées, ont eu le plaisir de découvrir une surprise adressée à chacune : des bougeoirs de chabat accompagnés d’un livret contenant la bénédiction d’allumage.

La soirée s’est déroulée dans une ambiance particulière, chaleureuse, exaltée et solidaire, rendant cet évènement particulièrement fort et émouvant. C’est le Rav Israël Lifshitz qui a ouvert la soirée en bénissant les rescapées. Par des paroles saisissantes, il les a encouragées à persévérer dans le chemin qu’elles ont choisi et au travers des mots de nos Sages tirés de livres saints, il leur a donné des forces pour affronter les défis qui les guettent.

Le grand rabbin de Tsfat, le Rav Shmouel Eliyahou chalita s’est spécialement déplacé pour l’occasion. Il a encensé les rescapées, applaudissant leur parcours et la force avec laquelle elles se mesurent aux difficultés qui les accompagnent quotidiennement. Lorsqu’il leur a demandé si elles souhaitaient une bénédiction, leur réponse positive a été unanime. Le Rav leur a alors demandé de se lever, de fermer les yeux, d’étendre leurs mains paumes ouvertes vers le ciel et de se concentrer sur ses mots. Il les a bénies et leur a souhaité de jouir d’une belle vie, dans la joie, avec courage et confiance, pleine d’amour et de sainteté. D’une voix tremblante d’émotion, le Rav a lancé un appel directement à D. : « Ce sont Tes filles ! Aide-les ! ». De nombreuses participantes, le cœur étouffé par l’émotion ont éclaté en longs sanglots déchirants.

Pendant le repas du soir, un film montrant les rescapées elles-mêmes a été projeté. On les voyait lors d’un séminaire chabbatique expliquer ce que représente pour elles Yad Lea’him. Certaines participantes se sont d’ailleurs reconnues et  des voix se sont élevées dans l’assemblée : « Dommage que l’on ne puisse pas faire davantage connaitre les actions de Yad Lea’him, pour que toutes sachent les merveilles que vous accomplissez ».

A cet instant, l’une des dames a spontanément demandé à prendre la parole. Elle a décrit le lien profond qui l’unissait à l’organisme et raconté son engagement en faveur d’autres femmes avant de remercier les organisateurs par des paroles chaleureuses, au nom de toute l’assemblée.

L’un des temps forts de la soirée fut l’intervention de la Rabbanit Kolodetsky, la fille de Maran Harav ‘Haim Kanievsky chalita. Elle a béni les rescapées par des paroles avisées et leur a insufflé des forces et du courage pour les aider dans leurs nouvelles résolutions, dans le respect des lois de pudeur vestimentaire ou encore dans l’éducation juive qu’elles ont choisi de donner à leurs enfants. La Rabbanit a demandé au nom de Maran Harav Aaron Yehouda Leib Steinman chalita, que chacune s’efforce de recevoir le Chabat dix minutes avant l’heure prévue et de consacrer ce moment privilégié à la prière.

La soirée s’est achevée sur la prestation d’une artiste elle-même revenue à la Torah. Elle a raconté son histoire puis a entrainé les participantes dans de joyeuses rondes virevoltantes. Comme à chaque occasion, cette soirée a suscité des réactions émues chez les rescapées. Elles ont témoigné que cette soirée leur a insufflé des forces nouvelles pour les semaines à venir et qu’elles attendaient avec impatience la prochaine rencontre.

PrintTell a friend
Daronet Daronet Web Building
Jump to page content