הפעל עצור
  • banner

Le jeune garçon délivré d’un village arabe a fêté sa Bar Mitsva au Kotel Hamaaravi

7/04/2014
       

 

Nishmat kol ‘Hai.
Le ‘Hatan Bar Mitsva, jeune rescapé, prie devant les pierres du Kotel



C’est un évènement particulièrement émouvant qui s’est tenu lundi dernier sur l’esplanade du Kotel Hamaaravi à Jérusalem. Sous les applaudissements du public, un jeune garçon parvenu à l’âge des mitsvot est monté à la Torah. Aucune des personnes présentes n’a pu rester insensible à la vue de ce garçon qui, il y a peu, vivait encore comme un musulman.

C’est une page qui se tourne. Après presque deux décennies de souffrances au cœur d’un village arabe, après s’être convertie à l’Islam et avoir été recluse, enfermée jour et nuit contre son gré avec l’interdiction formelle de communiquer avec les autres femmes du village, R. a trouvé le courage de prendre contact avec Yad Lea’him. Elle a parlé, raconté dans quelles conditions désastreuses elle vivait et a demandé de l’aide.

L’organisme Yad Lea’him a alors organisé une opération complexe et périlleuse (dont les détails n’ont pas encore été autorisés à la publication) pour délivrer R. et ses trois enfants et les emmener en lieu sûr, dans un appartement équipé et protégé. Guidée par les conseillers juridiques de l’organisme, R. a porté plainte contre son mari violent et dans le même élan, annulé sa conversion auprès du tribunal rabbinique. Lorsque les autorités ont mis la main sur le mari, R. a réussi à obtenir la garde exclusive de ses trois enfants.

Yad Lea’him a dépêché une assistante sociale pour prendre soin de la mère et a renforcé les liens avec les deux filles et le fils par le biais d’éducateurs qui les ont pris en charge. Ils leur donnent régulièrement des cours de judaïsme et leur enseignent les bases qui leur permettront de s’adapter à la mentalité juive. Celle semaine, comme vous l’avez lu, tous ont fêté avec beaucoup d’émotion la Bar Mitsva de Ch.

Sur le chemin du Kotel, l’assistante sociale a posé à Ch. la question suivante. « Si je t’avais annoncé l’année dernière que tu allais fêter ta Bar Mitsva au Kotel, que m’aurais-tu répondu ? ». Avec une grande honnêteté, il répliqua : « Je vous aurais demandé : C’est quoi, la Bar Mitsva ? Mon père interdisait à ma mère de nous parler de ce genre de choses et je ne savais même pas que j’étais juif ».




« Lève-toi, Eternel ! Afin que tes ennemis soient dissipés… »
Le ‘Hatan Bar Mitsva sort le Sefer Torah de l’Arche Sainte
en compagnie du Rav Moshe Cohen de Yad Lea’him

PrintTell a friend
Daronet Daronet Web Building
Jump to page content