הפעל עצור
  • banner

Le sixième jour de ‘Hanoukah, Yad Leahim a organisé une journée de détente pour les rescapées des villages arabes et leurs enfants

2/01/2012

 

Le président de Yad Leahim, Rav

Israël Lifschitz, allume les lumières

de ‘Hanoukah avec les enfants des

rescapées

 

 

Des moments passionnants au site touristique « Méa’horé Hadevach » 

Conformément à leur habitude, les activistes de Yad Leahim n’ont pas oublié les rescapées des villages et leurs enfants, et ont organisé à leur intention une journée de détente pleine d’activités passionnantes. Parmi les participantes, se trouvaient des femmes qui venaient d’être délivrées, ainsi que d’autres qui ont été sauvées depuis longtemps et qui continuent de bénéficier de la chaleur et de l’intérêt qui leur sont portés par Yad Leahim, une famille chaleureuse qui leur prodigue un soutien permanent.

Dès le matin, des autobus ont sillonné le pays pour conduire toutes les rescapées au site touristique « Méa’horé Hadevach » à Kfar Habad. Pendant près de deux heures, les rescapées ont profité des attractions intéressantes et instructives en compagnie de leurs enfants. Les monitrices et le personnel du site touristique ont exprimé leur émotion à la vue de ces rescapées, et leur ont témoigné une chaleur et un intérêt particuliers. Les activistes de Yad Leahim ont ensuite distribué à tous un léger déjeuner, et la journée s’est poursuivie par une fête de ‘Hanoukah au cours de laquelle le président de Yad Leahim, Rav Israël Lifschitz, a allumé les lumières avec les enfants, puis s’est adressé à leurs mamans.

Il a commencé par mentionner le souvenir de son père, Rav Chalom Dov Lifschitz z.ts.l., qui accordait aux rescapées une affection extraordinaire et se préoccupait personnellement de chacune. Puis il a expliqué que le fait qu’on allume chaque soir une lumière supplémentaire et qu’on ne se contente pas des lumières allumées la veille, nous rappelle qu’il convient de constamment progresser et d’augmenter la lumière et la sainteté en elles et en leurs enfants.

Tandis que les chants de ‘Hanoukah résonnaient à leurs oreilles, tous les participants ont consommé des beignets et des friandises, avant de remonter dans les autobus pour le chemin du retour. Grâce à ces activités organisées régulièrement par Yad Leahim, les rescapées établissent des relations amicales et se sentent véritablement partie d’une même famille. Elles ont été heureuses d’apprendre que Yad Leahim était en train d’organiser un week-end enrichissant à tous points de vue dans un hôtel du nord du pays, qui leur permettrait de se retrouver dans trois semaines et de puiser à nouveau des forces l’une de l’autre.

PrintTell a friend
Daronet Daronet Web Building
Jump to page content