הפעל עצור
  • banner

Une nouvelle fois, la municipalité de Jérusalem coopère avec une église missionnaire

L’invitation à la visite "Batim Mibifnim" suspendue à la porte de l'église missionnaire (Enlarge)
L’invitation à la visite "Batim Mibifnim" suspendue à la porte de l'église missionnaire

Récemment, il y a eu une escalade alarmante dans la coopération entre la municipalité de Jérusalem et les groupes missionnaires de la secte chrétienne "juifs messianiques".


Par exemple, comme cela a récemment été abondamment signalé, des dizaines de missionnaires ont été autorisés à participer à la "Marche de Jérusalem" - organisée par la municipalité de Jérusalem – et l’ont utilisée pour présenter leurs activités missionnaires, se permettant même de prêcher auprès des mineurs, ce qui est interdit par le Code pénal israélien.


La plainte de Yad Lea’him auprès de la mairie n’a pas encore reçu de réponse de la part du maire Nir Barkat ou du service juridique de la ville. Les missionnaires ont bénéficié de l’indulgence de la municipalité et ne se sont pas arrêtés là :
Les militants de Yad Lea’him à Jérusalem ont été surpris de découvrir que, dans le cadre de l'événement "Batim Mibifnim", prévu mercredi dans la ville sainte, où les résidents sont invités à visiter des maisons intéressantes à Jérusalem, une église missionnaire bien connue a été placée sur la liste recommandée par la municipalité.


En début de semaine, Yad Lea’him s'est empressé d'envoyer une lettre urgente au bureau du maire l'informant de la coopération destructrice qui légitimait l'activité missionnaire et avait pour objectif de jeter les Juifs dans la fosse aux lions, lui demandant de retirer immédiatement l'église de la liste.


L'organisation a toutefois souligné qu'il s'agissait peut-être d'une erreur, mais compte tenu de sa familiarité avec le caractère de l'Eglise, qui œuvre depuis 180 ans pour la conversion des Juifs, la municipalité se devait de prendre des mesures claires et immédiates.


L'organisation note que le Rav Mordechai Neventzal, grand rabbin du quartier juif, a été enrôlé pour empêcher les participants à la visite d'entrer dans l'église, soulignant qu'une copie de la lettre avait été envoyée aux grands rabbins de Jérusalem ainsi qu'aux membres du conseil religieux et orthodoxe de la ville. Les membres du département de lutte contre la mission et les sectes de Yad Lea’him demandent même aux élus de prêter attention à l'activité de la secte chrétienne qui exploite délibérément les élections municipales à venir à Jérusalem pour tenter de créer un précédent en matière de coopération entre la ville et la secte.


En même temps, Yad Lea’him appelle le grand public à boycotter l'événement tant que la municipalité ne prend pas de mesures claires et décisives pour retirer l'église missionnaire de la liste. L'organisme a également l'intention de placer une équipe à l'entrée de l'église pour avertir les passants du danger.

PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content