הפעל עצור
  • banner

Des livres missionnaires pour enfants vendus sur les sites gérés par la Direction de la Nature et des Parcs ont été ôtés des rayonnages.

12/01/2017
Le livre missionnaire pour enfants avant son retrait des rayons à Césarée
Le livre missionnaire pour enfants avant son retrait des rayons à Césarée

De nombreux appels de résidents parvenus au standard d’urgence de Yad Lea’him ont fait état d’une information préoccupante. Dans la boutique, située près des caisses de la Direction de la Nature et des Parcs à « Maarat Hanetifim » à proximité de Beit Shemesh où sont vendus des bonbons, des souvenirs, des cartes et des livres, était également proposé un livre à message missionnaire à l’attention des enfants.


Le coordinateur de terrain du département de lutte contre la mission de Yad Lea’him, le Rav Binyamin Walken, s’est immédiatement rendu sur place et a constaté qu’il était effectivement question d’un ouvrage missionnaire intitulé « Mon recueil d’histoires bibliques », imprimé par la maison d’édition missionnaire « Les saintes écritures » dont les membres sont affiliés à la secte missionnaire chrétienne « Juifs messianiques ». L’ouvrage contient des histoires issues du Tanach (Bible) mélangées à des récits chrétiens.


Il s’est également avéré que ce livre missionnaire était le seul de la boutique à ne posséder aucun lien avec le tourisme. Les militants de Yad Lea’him envoyés en parallèle sur d’autres sites gérés par la Direction de la Nature et des Parcs tels que Césarée, Mitspe Ramon etc ont été choqués de découvrir que ce livre y était également proposé à la vente. 


La direction de Yad Lea’him s’est dépêchée d’envoyer une lettre urgente au bureau de la Direction de la Nature et des Parcs, avec une copie pour le ministre du Tourisme. Dans la lettre intitulée «Prosélytisme actif chez les enfants sur les sites de la Direction de la Nature et des Parcs », Yad Lea’him a révélé que les missionnaires se tenaient derrière la publication du livre « Mon recueil d’histoires bibliques », et a souligné qu’au-delà du danger  de l’anéantissement spirituel menaçant les enfants juifs, il était question d’une infraction au code pénal passible d’une peine de prison pour invitation de mineurs à la conversion. « Il est de notre devoir de souligner que cela constitue une infraction à la loi comme inscrit dans l’article 368b du code pénal : « Quiconque sollicite un mineur et tente de le convertir à une autre religion est passible de 6 mois d’emprisonnement ».


Quelques jours plus tard, la Direction de la Nature et des Parcs a compris l’erreur qu’elle avait commise et a annonçé qu’elle ne renouvellerait pas le stock des livres missionnaires. De l’enquête effectuée par les hommes de terrain de Yad Lea’him apparaît que les livres en stock ont été immédiatement retirés des rayonnages, selon un ordre qui, d’après les employés, émanait du quartier général de la Direction de la Nature et des Parcs.


Le porte-parole de Yad Lea’him a transmis que l’organisme continuera à surveiller la bonne gestion de la directive et attend du ministère du Tourisme un affinement des procédures s’y rapportant.

PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content