La mairie de Tel Aviv a refusé de supprimer le stand missionnaire. En réponse, Yad Lea’him s’est installé juste à côté

9/10/2016
L’un face à l’autre. Yad Lea’him a installé un stand face aux missionnaires, perturbant ainsi leur r (Enlarge)
L’un face à l’autre. Yad Lea’him a installé un stand face aux missionnaires, perturbant ainsi leur r

Cela fait un bout de temps maintenant que les missionnaires ont installé des stands couverts de documentation dangereuse dans les centres urbains. En plus de proposer des prospectus aux passants, ils tentent de les convaincre de leur transmettre leurs coordonnées afin de rester en contact, dans le but de les pousser intentionnellement à la conversion.

Les équipes de Yad Lea’him qui connaissent sur le bout des doigts les méthodes de pression des missionnaires installent leurs propres stands à proximité des leurs et distribuent de la documentation anti-missionnaire ainsi que beaucoup de matériau juif. Il est passionnant de voir la réaction des passants lorsqu’ils découvrent la véritable identité des propriétaires du stand d’à côté.

En parallèle, l’équipe juridique de Yad Lea’him travaille sans relâche pour essayer de trouver des motifs juridiques dans le but d’empêcher l’installation de stands missionnaires, face aux autorités locales.

Tout récemment, le département juridique de Yad Lea’him s’est tourné vers la mairie de Tel Aviv pour demander l’expulsion du stand missionnaire situé depuis la semaine dernière boulevard Rothschild et qui porte atteinte à la sérénité des résidents.

Après avoir consulté l’organisme, des résidents vivant à proximité du stand missionnaire ont également fait appel à la mairie et ont transmis un message. : « Est-ce la représentation du pluralisme de la mairie de Tel Aviv de permettre à une secte missionnaire fanatique de s’installer sous nos fenêtres pour perturber la tranquillité des résidents ? ». Suivaient les noms, adresses et signatures de dizaines de riverains mécontents.

En réponse, la mairie a annoncé que le stand ne serait pas démantelé car cela représenterait une « «violation de la liberté de religion ». Yad Lea’him a alors décidé de placer immédiatement un stand de l’organisme sur le boulevard Rothschild juste à côté des missionnaires.

La semaine dernière, les missionnaires, dérangés par l’impact que le stand de Yad Lea’him avait sur les passants, ont appelé la police sous de faux prétextes. Ils ont alors demandé aux policiers de chasser Yad Lea’him pour absence d’autorisation de la municipalité. Lorsque les policiers se sont approchés du stand de Yad Lea’him, ils ont été stupéfaits d’y voir le certificat affiché.

Ils ont réprimandé les missionnaires et leur ont demandé de ne plus les déranger pour rien.

A l’occasion de la nouvelle année, Yad Lea’him a de nouveau fait appel aux députés et aux Ministres religieux pour leur demander de faire avancer le projet de loi contre la mission et de mettre enfin un terme aux dangereuses croisades missionnaires dans le pays.

 

 

Une demande personnelle et énergique. Les résidents de Tel Aviv se sont tournés vers la

mairie en demandant la neutralisation des nuisances missionnaires dans leur quartier

 

 

 

 

 La police a été appelée pour rien. Les policiers municipaux ont été appelés sur place sous de faux prétextes

 

 

 

 

PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content