הפעל עצור
  • banner

Les militants de Yad Lea’him sont parvenus à écarter de nombreux Juifs de l’événement missionnaire organisé à Césarée.

25/09/2016
Les militants de Yad Lea’him sont parvenus à écarter de nombreux Juifs de l’événement missionnaire organisé à Césarée.

Dès le vendredi matin, Yad Lea’him a averti que des milliers de Juifs, parmi eux des personnes âgées et des survivants de la Shoah, devaient participer à un événement de prédication missionnaire à l’amphithéâtre de Césarée. A l’approche du Shabat, Yad Lea’him a mis en place une série d’opérations spéciales contre la croisade missionnaire destructrice : une large campagne de publicité a été lancée comprenant des affiches apposées dans les rues et la distribution de milliers de prospectus en hébreu et en russe dans les villes d’Ashdod, Ashkelon, Arad, Rishon Letzion et Bnei Ayish. La campagne s’adressait aux résidents et les mettait en garde contre le rassemblement qui s’avérait être un piège alléchant des missionnaires. 


A l’issue du Shabat, il a été transmis que des dizaines de militants de l’organisme accompagnés de centaines de bénévoles comprenant des étudiants de Yeshiva de plusieurs communautés s’étaient déployés dans de nombreux sites à travers le pays : Ashdod, Arad, Ashkelon et ailleurs. La couverture nationale et la persévérance ont créé un lien direct entre les militants et une foule de Juifs.


Dans le même temps, le responsable de Shabat des activités de terrain de Yad Lea’him, Rav Binyamin Walken du Kibboutz Sdot Yam situé à proximité de l’amphithéâtre, accompagné d’un groupe d’habitants du Kibboutz et de personnes extérieures, s’est rendu à pied à Césarée pour être présent sur les lieux. 


Malgré les mises en garde, beaucoup de gens n’avaient pas cru qu’il était ici question d’un événement missionnaire de grande envergure et dangereux. Soudain, un spectacle étonnant s’est déroulé sous les yeux des participants : dès que les paroles de prédications ont commencé à résonner dans l’amphithéâtre, près des deux tiers des milliers de personnes rassemblées à l’intérieur se sont ruées dehors. A ce moment, l’arnaque était devenue claire comme de l’eau de roche et les participants ont réalisé qu’ils n’assistaient pas à un rassemblement innocent. « Cette vision sera gravée en nous pour toujours », a témoigné un militant de Yad Lea’him avec émotion. « Voir des milliers de personnes, en plein mois d’Eloul, se réveiller subitement et sortir précipitamment ; c’était tout simplement incroyable ».


Les militants de Yad Lea’him qui attendaient à l’extérieur ont été témoins de cette scène qui les a encouragés à continuer à adhérer au plus fort à la foi de leur pères. 


Le porte-parole de Yad Lea’him a transmis un autre acte de bravoure témoignant du réveil des résidents : De nombreuses personnes, suite à leur rencontre avec des militants de l’organisme aux points de ramassage, ne sont pas montés dans les autobus et ont accepté de participer aux prières de Chabat dans les synagogues accueillant les immigrants russes.
Il a ajouté que cette victoire partielle et particulièrement émouvante a été remportée malgré l'hostilité ouverte exprimée par le responsable des opérations de la police qui a confisqué les tracts de la main de Rabbi Walken.


Les militants de Yad Lea’him, assistés des communautés juives russes de nombreux endroits, y compris des militants Chabad qui œuvrent parmi les immigrants, ont appelé toutes les organisations qui s’occupent des immigrants russes à les consulter dans le but d’empêcher les activités missionnaires futures. Ces personnes qui sont prises pour cible du fait de leur éloignement d’avec les communautés juives, deviennent des proies pour la mission. Dans les jours à venir, Yad Lea’him tiendra une réunion avec de nombreux militants pour discuter de la situation des immigrants russes à travers le pays.

PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content