הפעל עצור
  • banner

Les missionnaires ont à nouveau dérobé le logo de la municipalité de Jérusalem.

30/12/2015
Les missionnaires ont à nouveau dérobé le logo de la municipalité de Jérusalem.

Des résidents hiérosolymites ont récemment reçu des dépliants missionnaires prêchant le christianisme et affichant le logo de la municipalité. Yad Lea’him, qui a rapidement été informé, a constaté que les personnes exposées avaient été particulièrement choquées par cette découverte totalement inattendue.

L’organisme a immédiatement contacté la mairie pour attirer l’attention des responsables  sur la gravité des faits. Il semblait clair qu’il s’agissait d’une stupide tentative des missionnaires pour bénéficier une nouvelle fois d’une certaine légitimité et tromper ainsi les plus candides d’entre nous. La plainte effectuée auprès de la municipalité enjoignait cette dernière d’agir pour mettre fin à cette supercherie. « Sous couvert du logo officiel de la ville de Jérusalem, les missionnaires tentent de ferrer de nouvelles recrues, passant outre la loi qui protège les symboles officiels »

La réponse de la mairie fut rapide et acerbe. Le conseiller juridique de la municipalité, par le biais de l’avocat Asher Amram, adjoint au procureur général, a écrit au missionnaire Yohanan Sismean et l’a sommé de manière on ne peut plus claire de « cesser de distribuer cette brochure et de ne plus jamais utiliser le logo de la municipalité en son nom pour quelque publication que ce soit ». Au travers de neuf paragraphes faisant force de loi, cette lettre soulignait la gravité de ces actions douteuses et absolument illégales.

Ce n’est pas la première fois que Yad Lea’’him attire l’attention de la municipalité sur l’utilisation frauduleuse de son logo. Il y a deux ans un incident similaire s’était produit et le substitut du procureur avait averti Yad Lea’him qu’une plainte avait été déposée auprès de la police.
Yad Lea’him a déclaré cette semaine que « les missionnaires ont prouvé une nouvelle fois qu’ils ne reculent devant rien pour traquer des juifs naïfs et tenter de les convertir ». L’organisme continuera de talonner les actes de tromperie missionnaire par tous les moyens légitimes dont il dispose. En parallèle, la population a été appelée à ouvrir l’œil et à signaler immédiatement tous les tours de passe-passe dont elle est témoin.


Réaction immédiate – la lettre du bureau du procureur de la municipalité de Jérusalem adressée aux missionnaires.



La brochure missionnaire portant le logo volé


PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content