הפעל עצור
  • banner

Suite à la demande pressante de Yad Lea’him, le directeur du bureau des ressources humaines de Tsahal a décidé de prendre des mesures pour empêcher la participation des soldats aux évènements missionnaires

21/10/2015
Suite à la demande pressante de Yad Lea’him, le directeur du bureau des ressources humaines de Tsahal a décidé de prendre des mesures pour empêcher la participation des soldats aux évènements missionnaires

Le bureau principal de Yad Lea’him a reçu cette semaine un courrier émanant du bureau du directeur des ressources humaines de Tsahal. Dans cette lettre figuraient des explications concernant la participation des soldats à des évènements missionnaires-chrétiens.

Ces incidents ont débuté en 2014, pendant Soukot. 300 soldats en uniforme appartenant à des unités d’élite avec à leur tête leur général de brigade s’étaient alors rassemblés sur la base Arna pour assister à une conférence missionnaire chrétienne. Parmi les unités concernées figuraient la 101, unité des parachutistes, la 890, l’unité Magellan, la Golani, la Guivati etc. Lors du déroulement de cette soirée, les soldats ont été les spectateurs de l’intervention d’un prédicateur américain venu prêcher la parole chrétienne.

Yad Lea’him avait alors réagi en adressant en urgence une plainte au bureau du Ministre de la Défense ainsi qu’au Chef d’Etat-major, priant ces derniers de bien vouloir vérifier l’identité de la personne ayant permis qu’un tel incident se produise. L’organisme les a également sommés de faire en sorte de garantir qu’un évènement d’une telle gravité ne se renouvelle plus. Le bureau du Chef d’Etat-major Eizencott, qui venait tout juste d’entrer en fonction, a alors transmis un message d’apaisement sous la forme d’une lettre adressée à Yad Lea’him, promettant que « les faits allaient être examinés afin de prévenir toute récidive ».

Nous avons continué de suivre cette affaire avec beaucoup d’intérêt. Il y a de cela à peu près deux mois, le département de lutte contre la mission de Yad Lea’him a appris qu’il était convenu que cet évènement se reproduise à l’identique pour les soldats « bodedim », sans famille, même congrès missionnaire chrétien, même endroit, même période.

Le Rav ‘Hanokh Guertman, le chef du département qui l’année passée avait géré les suites cette affaire, s’est immédiatement tourné vers les autorités de Tsahal, ajoutant à sa lettre l’engagement écrit émanant de la main du Chef d’Etat-major. Il a demandé l’examen complet du dossier en urgence. Quelques jours avant la date prévue pour la cérémonie, le Rav Guertman a reçu l’appel téléphonique tant espéré et la promesse qu’aucun soldat n’y serait envoyé.

La semaine dernière, le bureau du directeur des ressources humaines de Tsahal a confirmé par écrit à Yad Lea’him qu’à l’avenir, plus aucune unité ne serait contrainte de répondre aux invitations des missionnaires.



La lettre émanant du bureau du directeur des ressources humaines spécialement envoyée à Yad Lea’him au sujet de l’incident


PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content