הפעל עצור
  • banner

Parmi les milliers de résidents rassemblés ce Chabat à Raanana, des centaines d’olim français étaient présents pour dire NON à la mission.

1/05/2015
       

 
 « Ceux qui sanctifient Ton nom ». Les milliers de livres de prière imprimés tout spécialement pour ce Chabat attendent dans leurs cartons d’être transportés à Raanana en l’honneur du grand rassemblement


Plusieurs milliers de résidents de Raanana de toutes tendances confondues (5000 personnes  selon les estimations des forces de l’ordre) et parmi eux des centaines de olim français se sont rassemblés pour les prières de Cha’harit et de Moussaf en protestation contre une cérémonie de conversion scandaleuse organisée dans la ville par la mission chrétienne.

L’ultime décision de la Haute Cour de justice, rendue juste quelques heures avant l’entrée de Chabat, avait finalement permis la tenue de cet évènement. Sitôt alerté, l’organisme Yad Lea’him a dépêché des véhicules munis de hauts parleurs dans les rues de la ville dans le but d’alerter la population et de l’inviter en urgence à participer à un rassemblement de grande envergure pour s’opposer à cette abomination. Vendredi soir, les militants de Yad Lea’him se sont déployés dans les synagogues de la ville, sous la supervision du Rav Binyamin Walken, du Rav Reizner et du Rav Yaacov Wieder pour prendre la parole et encourager les fidèles à y participer.

Le samedi matin, une scène stupéfiante, criante d’émotion, s’est peu à peu dessinée sur le terrain faisant face au complexe sportif municipal. Des dizaines de communautés sont arrivées les unes après les autres, parmi elles celle de l’Admour de Cleveland chalita venu avec son Sefer Torah, entouré de ses ‘hassidim.

Aux côtés de milliers de juifs pratiquants, des centaines de juifs non-religieux sont venus exprimer leur solidarité et afficher publiquement le dédain que leur inspirent les missionnaires et leurs intentions misérables. Les membres du conseil laïc qui ont participé ont déclaré avec enthousiasme qu’ils n’avaient pas souvenir avoir assisté par le passé à une telle unité entre juifs à Raanana.

Parmi la foule, des centaines de français ayant fait leur aliya ces derniers mois. « Nous ne sommes pas montés en Israël pour assister à des évènements comme celui-ci » ont-ils déclaré, choqués. Yad Lea’him souligne que de nombreuses personnes sont venues tout spécialement passer Chabat dans leur famille pour prendre part à cette extraordinaire prière en commun.

Les synagogues ont organisé leur kiddoush sur place. Le public a pu assister à trois Bar Mitsvot de jeunes garçons qui ont choisi de célébrer ici leur majorité religieuse, sous le signe de la mitsva suivante : « Et je me suis sanctifié parmi les enfants d’Israël » édictée dans la paracha de la semaine, parachat Emor. Tous les trois sont montés à la Torah et ont proclamé haut et fort à l’attention de la mission que le peuple d’Israël est profondément attaché à la tradition de ses pères depuis toujours. Les nombreux fidèles ont prié dans des livres de prière spécialement imprimés par Yad Lea’him pour l’occasion et distribués à l’assemblée selon le rite de chacun.

Soudain, un murmure a parcouru l’assemblée et le silence s’est fait. Tous ont tendu l’oreille pour écouter avec attention les paroles vibrantes du Grand Rabbin de Raanana, le Rav Yits’hak Perets : « Ce gigantesque rassemblement est une déclaration catégorique, un non vibrant adressé à l’ennemi. Notre force réside dans notre cohésion ». Le Rav s’est ensuite adressé à la Haute Cour de justice qui a permis la tenue de cette cérémonie honteuse : « Où donc a disparu votre fibre juive ? » a-t-il crié. Le Rav a également profité de l’occasion pour honorer le maire de la ville, Mr Zeev Bialiski, pour sa fermeté.

« Je vous le promets, a-t-il déclaré d’une voix altérée par l’émotion, « c’est la dernière fois que la mission investit Raanana. Nous sommes montés en Erets Israël pour vivre comme des juifs et les missionnaires n’ont aucun droit de nous faire abandonner notre foi. Ils n’ont aucun droit à l’existence dans ce pays ».

Les cœurs étaient serrés par la tristesse à l’idée que, de l’autre côté de la rue, face à cette sainte assemblée, plus de 400 juifs venus des quatre coins du pays participaient à une cérémonie visant à détruire leur identité. Pour chaque juif concerné, l’assemblée meurtrie a pleuré et longuement prié.

L’organisme Yad Lea’him a distribué aux participants des prospectus contenant des avertissements émanant des Rabbanim de ne se livrer sous aucun prétexte à des provocations susceptibles d’éveiller la colère de l’ennemi. L’assemblée sans exception a respecté cette demande et conduit à sanctifier le nom de D. en public. Le rassemblement s’est achevé par un Shema Israël retentissant, suivi par des chants et des danses.

Yad Lea’him tient à remercier le président du conseil religieux, Mr Arié Fridman qui s’est soucié de fournir des milliers de chaises, de la nourriture pour le kiddoush ainsi que des boissons fraiches pour les participants.

La direction de Yad Lea’him se tourne maintenant vers les représentants religieux présents à la Knesset pour les supplier de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour modifier le texte de loi contre la mission et enfin parvenir à mettre un terme définitif aux actions missionnaires qui ne connaissent aucune limite.




Prospectus distribués pendant la manifestation. Ne pas se laisser aller à la provocation


PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content