הפעל עצור
  • banner

Yad Lea’him : Il faut profiter de l’occasion et demander la promulgation de la loi contre la mission

25/03/2015
Yad Lea’him : Il faut profiter de l’occasion et demander la promulgation de la loi contre la mission

A la lumière des résultats des élections qui ont conféré aux partis religieux un poids considérable, l’organisme Yad Lea’him a appelé cette semaine les partis en question à saisir l’occasion et à tout mettre en œuvre pour faire passer au plus vite la loi interdisant les activités missionnaires en Israël. 

La loi contre la mission dans sa forme actuelle interdit les activités missionnaires parmi les mineurs ainsi que la rétribution financière promise aux convertis potentiels. Il est rapidement devenu évident qu’elle n’est pas appliquée comme il se doit. Yad Lea’him, organisme qui se tient depuis des années à la pointe de la lutte contre la mission et les sectes, en réclame depuis toujours la modification pour enfin parvenir à interdire complètement toutes les activités missionnaires quelles qu’elles soient.

Dans une lettre envoyée cette semaine à tous les députés religieux, la direction de Yad Lea’him s’exprime en ces mots, insistant sur le fait que le phénomène a atteint des proportions sans précédent: « Ces jours-ci, les partis politiques vont entamer les négociations. Une fois encore, nous insistons sur la nécessité de formuler clairement une demande de réforme de la loi anti missionnaire en Israël »,

La requête de l’organisme présente la situation de manière claire: « Les difficultés financières qui taraudent de nombreuses familles créent un terrain fertile aux activités missionnaires. D’autre part, de nombreux jeunes vivant dans la plus grande ignorance du judaïsme sont des proies de choix pour les rassemblements missionnaires et des candidats idéaux, à D.ieu ne plaise, à la conversion au christianisme ».

Compte tenu de la gravité de la situation, Yad L'Achim appelle les partis religieux à agir avec détermination pour faire de ce projet une priorité dans l'agenda du prochain gouvernement.

Il convient de rappeler que le second gouvernement Netanyahou en son temps, avait soumis une réforme de ce projet de loi rédigée par Yad Lea’him au conseil des ministres, dans le but de freiner les activités missionnaires dont la progression était spectaculaire. Cette initiative a été soutenue à l’époque par le ministre de la Justice, le professeur Yaacov Neeman qui  a personnellement encouragé le président fondateur de Yad Lea’him, Rabbi Shalom Dov Lifshitz zatsal à le soumettre à la coalition. Cependant, ce projet n’a jamais vu le jour, sabordé par des ordres émanant de personnes haut placées. Cet évènement a donné lieu à une correspondance entre le Rav Lifshitz et le bureau du premier ministre Benjamin Netanyahou.

Le Rav Lifshitz, qui s’est battu avec acharnement contre cette loi, a joint à l’une de ses lettres une série de chiffres effrayants au sujet de la propagation de la mission en Israël. Il a cité des références précises, fournies avec vantardise par les missionnaires eux-mêmes: « Ces 19 dernières années, plus de juifs se sont convertis au christianisme que durant les 19 siècles précédents ». Aujourd’hui, avec la formation de la coalition politique qui confère aux partis religieux un pouvoir considérable, Yad Lea’him exprime l’espoir qu’il sera enfin possible d’ôter aux missionnaires le droit d’agir selon leur guise en Israël.




Un cri qui n’a toujours pas obtenu de réponse.
L’échange de documents entre le président fondateur de l’organisme Yad Lea’him
Rabbi Shalom Dov LIfshitz zatsal et le bureau du premier ministre Netanyahou
au sujet de la loi sur la mission, lors du second gouvernement Netanyahou.


PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content