הפעל עצור
  • banner

La mission chrétienne a plagié le magazine « Me’hapsim » édité par Yad Lea’him

15/12/2014
      

 

L’original et le plagiat. A droite, le magazine « Me’hapsim » édité par Yad Lea’him et à gauche « Motsim », l’imitation ridicule publiée par les missionnaires

Depuis maintenant presque un an, une vague de trouble déstabilise les rangs de la secte appelée « les juifs messianiques ». L’origine du chaos a pris naissance alors que l’organisme Yad Lea’him prenait l’initiative de publier une série de magazines nommés « Me’hapsim » destinés à informer et mettre en garde la population juive d’ores et déjà exposée aux activités de la secte. Cette publication propose des interviews de familles juives tombées dans leurs filets des années durant et qui s’en sont affranchies après avoir fait la connaissance de Yad Lea’him.

Edités en hébreu ainsi qu’en russe, ces feuillets sont distribués aux portes des 150 centres missionnaires au sein du pays. Les rescapés de sectes y racontent les mensonges colportés par ces organisations et décrivent le bonheur qui est le leur depuis qu’ils ont recouvré leur liberté. Ce magasine comprend également une rubrique spéciale « Questions-réponses » qui répond aux interrogations des personnes qui ont été de près ou de loin en contact avec du matériau missionnaire ainsi qu’un aperçu des centres juifs actifs qui offrent une alternative de qualité. On y trouve également une variété d’articles qui donnent matière à réflexion ainsi que des bandes dessinées sarcastiques qui tournent en dérision les missionnaires et les inepties qu’ils propagent.

Grâce à « Me’hapsim », dont le 3ème numéro vient tout juste de voir le jour, de nombreux adeptes ont déjà pris contact avec Yad Lea’im, certains en secret, après avoir lu l’histoire d’un homme célèbre, arrière-petit-fils et petit-fils de sommités du monde de la Torah qui a décidé de quitter la secte.

L’organisme a été récemment informé, en partie par des personnes qui évoluent au sein même de la secte, que la pression y monte de manière considérable et se manifeste entre autre par l’abandon de certains responsables haut placés. Leurs membres sont à la recherche d’une solution qui permettra de « calmer les esprits ».

Ces jours-ci, une tentative spectaculaire mais néanmoins infructueuse a été lancée. Les missionnaires ont édité un magazine similaire et de même format. Il porte le nom de « Motsim » et a pour vocation d’apporter une réponse à Yad Lea’him.

Selon les informations récoltées par l’organisme, il s’avère que « Motsim » a été accueilli avec déception au sein des communautés missionnaires. En effet, son contenu démagogique ne fournit pas de vraies réponses aux revendications de Yad Lea’him qui dénonce la croyance en un faux culte et réaffirme la vérité éternelle de la Torah du peuple juif.

« Il est impressionnant de constater », a déclaré cette semaine le représentant du département de lutte contre la mission de Yad Lea’him, « que jusqu’à présent, les missionnaires ont exploité leur mécanisme de propagande bien huilé en vue de convertir des juifs. Aujourd’hui, ils sont sur la défensive et combattent la campagne d’information de masse de Yad Lea’him avec en tête, son magazine fétiche « Me’hapsim ».

Et, comme si cela ne suffisait pas, les missionnaires ont récemment lancé une plateforme en ligne entièrement consacrée à des reportages sensés apporter des « réponses » aux allégations de l’organisme Yad Lea’him.

Le porte-parole de l’organisme a déclaré cette semaine que le département mettait les bouchées doubles en vue de la parution de son 4ème numéro dans le but de talonner la mission. Les trois numéros déjà parus sont en cours de traduction en anglais et seront diffusés en Israël et à l’étranger. « Nous continuerons à fournir une réponse appropriée aux juifs qui se fourvoient et à utiliser tous les moyens légaux pour les extraire des sectes missionnaires et les ramener à la tradition de leurs pères ».

PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content