הפעל עצור
  • banner

Pendant 'hol hamoed Soukot, des centaines de missionnaires se sont déployés dans le centre des grandes villes du pays.

22/10/2014
       

 
Attention: matériau dangereux! Un stand missionnaire dans un lieu public bondé.




Des centaines de missionnaires membres de la secte chrétienne des "juifs messianiques" se sont déployés dans les grands centres villes pendant 'hol hamoed soukot se mêlant à la foule des juifs profitant de leurs jours de congé pour sortir en famille.

A Jérusalem, ils se sont installés sur la voie Mamilla menant à la vieille ville de Jérusalem et ont abordé des juifs qui se rendaient au mur des lamentations en leur proposant de la documentation missionnaire. Ils se sont également déployés à la gare centrale des bus, sur le kikar Safra, au gan Saker, lieux de passage fréquentés par des milliers de personnes.

Leur audace ne connaissant pas de limites, des adeptes de la secte venus de l'étranger avaient même construit une souka  sur le carrefour des rues Yaffo et Hatourim et invitaient les passants naifs à y pénétrer.

Tsion Cohen, membre de l’organisme Yad Lea’him à Jérusalem appelé sur le site, a été choqué de constater que des missionnaires avaient attiré son neveu âgé de 12 ans dans leur souka grâce à des friandises. La loi interdisant aux missionnaires de s'en prendre aux mineurs, la police a été appelée sur les lieux. Elle a mis les missionnaires en garde et les a menacé d'emprisonnement s’ils poursuivaient leurs activités. En définitive, ces derniers n'ont eu d'autre choix que de se replier. 

Comble du comble, deux missionnaires étrangers coiffés d’une kippa ont été appréhendés dans la rue alors qu'ils arrêtaient des passants pour leur proposer des arbaa minim (les 4 espèces de soukot) et  pour les entretenir de… christianisme. Le standard  de Yad Lea'him a été inondé d'appels de personnes se plaignant d'avoir été abordées par des missionnaires lors de festivals et de manifestations festives organisés dans diverses villes du pays comme Haifa, Ramat Gan, Bat Yam et Natanya.

L’organisme Yad Lea’him, fort de ses expériences vécues les années précédentes, s’était préparé en mettant sur pied des équipes d’intervention prêtes à être rapidement dépêchées aux endroits stratégiques. Elles ont dispersé les indésirables, rassuré les passants et récupéré le maximum de documentation missionnaire. Plus tard, en faisant le point sur leurs opérations, les membres de l’organisme ont réalisé que le public en général était resté sourd aux sollicitations des missionnaires, les rejetant spontanément avec mépris. « Nous pouvons voir clairement que le cœur d’Israël est en éveil » a déclaré le Rav Binyamin Walken, coordinateur des opérations de prévention. « Le peuple d’Israël dit non aux missionnaires chrétiens et ces derniers ont bien compris le message ! »

PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content