הפעל עצור
  • banner

Les missionnaires ont usurpé l’emblème officiel de la mairie de Jérusalem. Mais jusqu’où sont-ils prêts à aller ?

18/12/2013
        

 

Une tromperie délibérée.
La publicité missionnaire portant le logo de la mairie de Jérusalem

L’organisme Yad Lea'him a récemment été inondé de plaintes émanant de nombreux juifs de toutes tendances religieuses et politiques confondues. Ces derniers ont eu la surprise de trouver dans leurs boites aux lettres des brochures véhiculant des messages missionnaires explicites portant le logo officiel de la mairie de Jérusalem. Le document donnait l'impression que l'évènement organisé était sanctionné par la municipalité.

Sachant par expérience que par le passé les missionnaires s'étaient déjà arbitrairement approprié des symboles officiels, les dirigeants de Yad Lea'him ont immédiatement contacté la mairie de Jérusalem, en appelant à sa plus extrême vigilance.

La mairie a tout d’abord demandé un délai pour s'assurer de la véracité de ces informations. Yad Lea’him, organisme qui œuvre activement à protéger les catégories de population susceptibles de se laisser entrainer dans des opérations missionnaires, a alors aussitôt fourni le témoignage d'un homme qui avait assisté à un récent rassemblement missionnaire organisé à Jérusalem et reçu ce document en main propre.  Suite à cela, Dany Liebman, le conseiller juridique adjoint de la ville a fait savoir à l'organisme qu'une plainte avait été déposée auprès de la police contre la mission pour usurpation et utilisation frauduleuse de son logo.

En parallèle, Yad Lea'him a contacté le "Jérusalem Post" qui avait publié cette publicité missionnaire dans les colonnes de son édition abonnés. Le journal n’a pas tardé à réagir: "A notre grand regret, nous avons publié un contenu promotionnel qui semblait être une banale invitation à un congrès. Il a été validé par le service commercial et il n'est  venu à l'esprit de personne qu'il pouvait s'agir de matériau missionnaire. En définitive, suite aux plaintes de nombre de nos lecteurs, nous avons réalisé la nature problématique de cette publication. Ce document a été inclus par erreur et nous nous en excusons". Par ailleurs, le directeur du "Jérusalem Post" a lui-même envoyé une lettre, s’exprimant en ces termes : "Cette annonce missionnaire a été incluse dans notre journal par erreur et nous en sommes désolés. Nous avons procédé à des vérifications et rapidement traité le sujet, faisant en sorte que cela ne se reproduise plus à l’avenir. Nous publierons sous peu des excuses officielles comme il se doit".

Yad Lea'him a mis l'accent sur la gravité de ces faits et souligné que les missionnaires avaient déjà agi ainsi par le passé en s’appropriant le logo de la mairie de Kfar Saba. Le porte-parole de l’organisme a déclaré que : "les missionnaires ont une nouvelle fois prouvé qu'ils ne reculaient devant rien pour induire en erreur les plus crédules d’entre nous et les pousser à la conversion". L'organisme a annoncé qu’il continuera à utiliser tous les moyens légaux en sa possession pour déjouer les missionnaires et appelé le public à rester vigilant.



Réaction immédiate. Lettre réponse envoyée par le "Jérusalem Post" à Yad Lea'him



PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content