הפעל עצור
  • banner

Deux juifs baptisés à Tel Aviv pendant Chabat

27/11/2011

 

Le mouvement de protestation

spontané des habitants de la

ville, à l'entrée de la salle

 

 

Un missionnaire prend les militants

de Yad Lea'him en photo. On voit

dans le fond des personnes

handicapées descendre des

autobus

 

En milieu de de semaine, une rumeur parvenue aux oreilles des activistes de l'organisme Yad Lea'him annonçait un rassemblement missionnaire de grande ampleur au sein du gymnase municipal "Gan Na'houm" à Richon Letsion. Cet évènement prévu pendant Chabat devait atteindre son apogée avec le baptême de deux juifs tombés entre les griffes de la terrible et trop connue secte des témoins de j.


L'organisme Yad Lea'him s'est immédiatement mis au travail. Ses activistes ont tout d'abord pris contact avec l'adjoint au maire de la ville, le Rav Arié Cohen pour l'informer de la gravité des faits ainsi que de la violation flagrante et scandaleuse du statu quo en vigueur dans la ville depuis des années que cela représentait. Conjointement, l'organisme a décidé d'organiser sur place une grande manifestation de protestation le vendredi, avec la participation des Rabbanim de la ville.


Le directeur du département de lutte contre la mission ainsi que le Rav Binyamin Walken, activistes de Yad Lea'him ont porté les faits à la connaissance des Rabbanim. Ces derniers ont inondé la mairie de vibrantes requêtes et ont supplié le maire Dov Tsour de faire annuler l'évènement. Chmouel Jamil, le chef de la délégation du parti Chass s'est également adressé au maire au travers d'une lettre virulente: " Il est inconcevable qu'une installation municipale soit utilisée le Chabat et, de surcroit, pour la tenue d'une telle profanation!". Dans le même temps, Yad Lea'him a agi dans les coulisses et également pris des mesures pour parvenir à l'annulation de l'évènement.


Tous ces efforts ont porté leurs fruits puisque, le jeudi, l'annulation du rassemblement était annoncée. Le soir même, le bruit a couru que les missionnaires avaient l'intention de se déplacer dans un endroit qu'ils gardaient secret pour éviter les interventions de Yad Lea'him. En milieu de nuit, l'organisme a décidé de dépêcher des unités mobiles pour suivre les autobus des missionnaires le vendredi matin sur leur parcours de ramassage des participants. Il s'est rapidement avéré que le lieu choisi n'était autre que les Ganéi Hataarou'ha à Tel Aviv.


Les participants étaient des enfants, des handicapés et des personnes âgées, autant d'individus vulnérables qui constituent de véritables victimes pour les missionnaires. Les militants de Yad Léa'him sont parvenus à pénétrer dans le pavillon A11 ou le rassemblement avait lieu. Ils se sont personnellement confrontés aux dirigeants du culte et les ont informés de façon claire qu'ils poursuivront leurs actions légitimes sans relâche pour entraver leurs actions missionnaires et sauver les juifs de la conversion. Les services de sécurité de la secte les ont alors interceptés et reconduits sans ménagement.


Sur ces entrefaites, Yad Lea'him a mis en place une manifestation de protestation. De nombreux résidents religieux de la ville s'y sont associés avec à leur tête le Rav Naftali Loubert, l'adjoint au maire de Tel Aviv qui s'est indigné contre ce terrible outrage et contre le total irrespect affiché à l'égard de la sainteté du Chabat.


Grâce aux efforts du Rav Naftali Loubert, la police est intervenue et les missionnaires ont été obligés de déménager à un autre endroit où ils ont malheureusement tout de même procédé au baptême de deux personnes. Cependant, grâce aux nombreuses perturbations qu'avait subies la secte dans le déroulement de ses opérations, de nombreux juifs avaient annulé leur participation à cette terrible cérémonie.


Suite à cet évènement honteux et particulièrement choquant, l'organisme Yad lea'him a aujourd'hui lancé un appel à toute personne ayant de l'influence, en particulier aux membres de la Knesset, leur demandant de faire  tout ce qui est en leur pouvoir pour parvenir au vote de la loi contre la mission et ainsi protéger le pays de la croisade destructrice menée par les missionnaires.

PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content