הפעל עצור
  • banner

La cour d'appel de Paris a condamné l'église de scientologie pour fraude

La cour d'appel de Paris a condamné l'église de scientologie pour fraude

La cour d'appel de Paris a confirmé la condamnation des deux principales structures françaises de l'église de scientologie, le Celebrity Centre et sa librairie "SEL" à des amendes respectives de 400 000 et 200 000 euros pour "escroquerie en bande organisée". Le principal responsable français, Alain Rosenberg, a été condamné à deux ans de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende. Des amendes et des peines de prison avec sursis ont été également prononcées contre 4 scientologues.


Cette décision de la cour d'appel de Paris a durement frappé la secte qui cherche à consolider sa position en tant que culte légitime dans le monde.


Ce n'est pas la première fois que l'église de scientologie est condamnée pour fraude. En effet, fondée dans les années 50 par l'auteur de science-fiction Ron Hubbard, la secte s'est rapidement attiré de nombreuses critiques basées essentiellement sur les cotisations abusives soutirées à ses adeptes. La scientologie, communément appelée "le culte le plus riche du monde" a été reconnue comme religion authentique aux Etats Unis et dans plusieurs pays européens à la fin des années 90.

Cependant, en France et en Belgique, des commissions d'enquête ont déterminé qu'il s'agissait d'une secte. Des rapports gouvernementaux établis en Autriche, en Suisse, en Allemagne et en Israël, sont arrivés à la même conclusion.


La cour d'appel de Paris a confirmé la culpabilité de l'église de scientologie pour fraude. Elle a retenu les témoignages d'anciens adeptes qui ont reconnu avoir été abusés financièrement.


Le tribunal a également entendu les témoignages des représentants de l'Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l'Individu Victimes de Sectes (UNADFI) qui ont décrit les effets dévastateurs qui résultent de l'appartenance à la secte: "Situation financière désastreuse, dettes, éclatement de la cellule familiale et de façon plus générale, sentiment d'avoir été réduits à l'esclavage. Ce constat est la résultante directe de la "tactique de culte" dont use l'église de scientologie pour déstabiliser les personnes vulnérables".


Les juristes français ont confirmé la condamnation des adeptes de la secte et de la secte elle-même qui avait été prononcée en 2009. Les observateurs attendent maintenant de voir si cette sentence entrainera une interdiction de culte puis engendrera la cessation de leurs activités.


L'organisme Yad Lea'him, qui lutte au jour le jour contre les activités sectaires en Israël, a applaudi cette décision, rappelant que les nombreuses actions déployées au cours de ces dernières années ont abouti à la fermeture de deux centres à Jérusalem. En outre, l'unique école de la scientologie en activité basée en Israël, à Yéhoud-Monson, est sur le point de fermer ses portes.


Yad Lea'him a souligné que malgré tous les efforts fournis, la scientologie reste très active au sein du pays, notamment à Tel-Aviv et à 'Haifa et, selon les informations détenues par ses activistes, l'organisme peut affirmer que des milliers d'israéliens participent régulièrement aux activités de la secte. "Nous allons continuer à agir pour sensibiliser davantage la population au danger que représentent les  manœuvres subversives de cette organisation et de ses membres, dans l'espoir que cette sanction mette un point final à leurs activités".

PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content