Nouvelle cérémonie de Brit Mila pour des enfants uvés de villages arabes

Le Rav  Shimon Baadani bénit les enfants (Enlarge)
Le Rav Shimon Baadani bénit les enfants

Dernièrement, Yad Lea’him a organisé une cérémonie de Brit Mila pour un groupe d’enfants juifs délivré de villages arabes hostiles et cette semaine, une cérémonie similaire s’est déroulée pour cinq enfants supplémentaires, également délivrés par les membres de l’organisme.


Juste avant cet événement important, les enfants ont rendu visite à l’un des membres du Conseil des Sages la Torah, Rabbi Shimon Baadani qui a demandé à chacun d’entre eux de réciter le verset « Chema Israël » avant de leur distribuer des sucreries, les bénissant personnellement. 


Le Rav s’est également renseigné auprès de Yad Lea’him au sujet du projet de tutorat de l’organisme et s’est profondément réjoui d’entendre de la bouche des membres de la direction qui avaient accompagné les enfants que dans ce cadre, chaque enfant délivré d’un village arabe bénéficiait de l’accompagnement d’un tuteur versé dans la Torah et d’un suivi personnel, jusqu’à ce qu’il intègre une structure éducative torani.


Après avoir entendu les données principales concernant l'ampleur des opérations de sauvetage de l’organisme, le Rav les a bénis, leur souhaitant de continuer à sauver des âmes juives, avec l'aide de D.ieu. 


Un instant avant la fin de la rencontre, les mamans ont exprimé la volonté de recevoir une bénédiction du Rav. Lorsque ce dernier leur a demandé quelle bénédiction elles souhaitaient, elles ont demandé d’avoir le mérite que leur fils devienne « un tsadik et un grand Rav au sein du peuple d’Israël ».


De là, les enfants et leurs mamans se sont rendus aux bureaux principaux de l’organisme qui avaient revêtu un air de fête pour l’occasion. La Brit Mila – qui est en réalité une cérémonie comprenant une minuscule intervention consistant à faire sourdre une goutte de sang,  demandée par la loi juive même pour ceux qui ont d’ores et déjà été circoncis selon le rite musulman – a été réalisée par le mohel Rav Yedidia Yossef de l’organisme « Brit Yossef veYitshak ». A la fin, le mohel a récité la bénédiction sur le vin et a attribué à chaque enfant un prénom juif. 


 Juste après, les membres de l’organisme ont offert un merveilleux cadeau personnalisé à chaque enfant, après avoir chanté et dansé tous ensemble au son de « Siman tov ouMazal tov », puis se sont installés pour prendre un somptueux repas servi sur place. Pendant le repas, le président de Yad Lea’him, le Rav Israël Lifshitz s’est exprimé, saluant le dévouement des mères d’avoir donné à leur fils la possibilité d’être circoncis selon la loi juive et les encourageant à poursuivre dans le chemin de la Torah.


Le directeur de Yad Lea’him, Rabbi Yossef Gantz, qui a participé à cette émouvante cérémonie, a félicité le mohel, Rav Yedidia Yossef, qui avait le matin même trouvé le temps d’effectuer dans le Sud du pays, la brit mila d’un nouveau-né juif, fils d’un père arabe et d’une mère juive avec qui Yad Lea’him est en contact.

 

 

 

Le mohel récite la bénédiction sur le vin et attribue à chaque enfant un prénom juif

 

 

 

Après la Brit Mila, le président de Yad Lea’him, le Rav Israël Lifshitz avec le mohel et les enfants

 

 


 

PrintTell a friend
Daronet Daronet Web Building
Jump to page content