הפעל עצור
  • banner

Une femme voilée et couverte d’une djellaba a fait irruption dans une synagogue : « Je suis juive, je vous en prie sauvez-moi, je suis en danger ! »

26/08/2015
       

 

Accueil émouvant. Un homme de l’équipe de sécurité de Yad Lea’him accueille la rescapée et ses enfants à l’aéroport.
(Photo : Moshe Cohen)


Mercredi soir, il y a trois semaines. Une femme vêtue de la tête aux pieds de vêtements islamiques a fait irruption dans la synagogue d’une communauté juive établie en Amérique du Sud.

Hésitante, elle a jeté un coup d’œil à droite, puis à gauche, pour finalement s’approcher des juifs présents dans la salle, et fondre en larmes.

Tranquillement installés pour un cours de Daf Hayomi entre Min’ha et Arvit, les membres de la communauté n’en ont pas cru leurs yeux. Prudemment, ils l’ont interrogée. « Je suis juive » a-t-elle lâché entre deux sanglots, « je vous en prie, aidez-moi. Je suis en danger ! ».

La surprise était totale. Il s’avérait que cette femme s’était convertie à l’Islam et avait été mariée pendant les dix dernières années avec un musulman sud-américain.  Après des années de mauvais traitements, elle était parvenue à obtenir le divorce mais vivait toujours avec ses trois enfants au sein de la communauté musulmane locale qui les soutenait financièrement. Dernièrement, par l’intermédiaire d’un réseau en ligne, les musulmans ont entrepris de faire courir le bruit qu’elle était en réalité un agent du Mossad israélien chargé d’espionner les activités clandestines de l’organisation islamique Daesh. Ils ont commencé à la harceler de tous côtés et ces derniers jours, elle a même craint pour sa vie. Elle a ajouté qu’à son grand désespoir, sa famille avait totalement rompu avec elle depuis son mariage, raison pour laquelle elle se voyait aujourd’hui forcée de se tourner vers la communauté juive locale.

Devant les fidèles de la synagogue médusés, l’agent de sécurité de la communauté a procédé à un interrogatoire plus approfondi. Il a ensuite prévenu le Rav qui a pris contact avec le bureau de Yad Lea’him en Israël. Les membres de l’organisme ont fait des recherches pour s’assurer de la véracité de cette histoire, puis ont mis en route la préparation de l’opération de sauvetage.

Une semaine plus tard, la mère et ses enfants ont pris le chemin de l’aéroport à bord du véhicule des agents locaux de Yad Lea’him. En pleine nuit, à deux heures passées de quelques minutes, l’avion s’est posé en Israël. Les quatre passagers ont été accueillis par des représentants de l’organisme et immédiatement conduits dans un appartement sécurisé, équipé selon les besoins et l’âge des enfants.

L’organisme œuvre aujourd’hui à la réconciliation de cette femme avec sa famille. Ses parents ont été heureux de constater le revirement surprenant survenu dans la vie de leur fille. Des années auparavant, ils avaient été forcés de renoncer à elle mais aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’émotion qu’ils ont mis fin à leur deuil.
Ces jours-ci, nos thérapeutes travaillent activement pour aider cette maman et ses enfants à se réadapter et à revenir au sein du peuple juif. En début de semaine, la maman a d’ores et déjà émis le désir de participer à des cours sur le judaïsme.

PrintTell a friend
Daronet Daronet Web Building
Jump to page content