הפעל עצור
  • banner

« Il y a à peine une heure, ici même, Yad Lea’him a fait revenir six personnes au judaïsme »

10/09/2014
     

 
Une partie des personnes participant à la réunion

« Je souhaite vous associer à ce qui vient de se passer ici-même il y a à peine une heure. L’organisme Yad Lea’him a fait revenir six personnes au judaïsme ». C’est par ces paroles que le secrétaire général des tribunaux rabbiniques de Jérusalem, le Rav Moshe Bitton, a entamé son allocution, , s’exprimant devant les participants à une session extraordinaire organisée par la direction, en présence des secrétaires et directeurs généraux des tribunaux rabbiniques du pays ainsi que des représentants des ministères de l’intérieur, de la justice et des affaires religieuses.

Le Rav Bitton a salué les efforts inlassables de Yad Lea’him dans leur lutte pour faire revenir des femmes juives au judaïsme et souligné que ce sujet constituait une priorité pour les tribunaux rabbiniques de Jérusalem. Après cette étonnante introduction, le Rav Bitton a poursuivi : « Je souhaite préciser que lorsque nous recevons la visite des membres de l’organisme venus nous consulter au sujet du retour au judaïsme de femmes rescapées, nous mettons de côté les affaires en cours. En effet, pour nous, rien n’est plus important que le retour de l’enfant perdu vers son père dans les cieux ».

Les paroles du Rav Bitton ont éveillé l’émotion de l’auditoire, en ce mois d’Elloul durant lequel le sujet du retour vers D. est à l’ordre du jour dans le monde juif. Mme Sarah Spindler, la coordinatrice responsable du retour au judaïsme du département de lutte contre les sectes et l’assimilation de Yad Lea’him,  a ensuite pris la parole pour soulever  la question de l’augmentation des cas de retour de jeunes filles converties à l’Islam représentées par l’organisme devant les tribunaux rabbiniques.

Elle a présenté les chiffres actualisés de la portée de l’assimilation en Israël et appuyé sur les actions de sauvetage et de prévention de Yad Lea’him. Elle a également ajouté que l’organisme accueillait chaque jour jusqu’à 10 nouveaux cas de jeunes filles en proie à l’assimilation.

Par la suite, Mme Spindler a détaillé les propositions de l’organisme en matière de rationalisation de la gestion par les tribunaux rabbiniques des cas de femmes qui cherchent à revenir au judaïsme. Elle s’est faite porte-parole de l’organisme pour faire l’éloge du dévouement des tribunaux rabbiniques et des membres de leur personnel qui travaillent sans compter pour  ramener les femmes juives vers leurs origines, en offrant un maximum de considération à chacune d’entre-elles.




Retour à la maison. Les documents officiels attestant du retour de 6 jeunes femmes juives anciennement converties à l’Islam

PrintTell a friend
Daronet Daronet Web Building
Jump to page content