הפעל עצור
  • banner

Une victoire pour Yad Lea’him : Le ministère de l’éducation a retardé le projet de rencontres entre jeunes gens juifs et arabes

29/01/2014
       

 

Un nouvel appel urgent. La seconde lettre envoyée par Yad Lea’him au ministre de l’éducation


Le ministère de l’éducation a pris la décision de remettre à plus tard le projet de rencontres entre jeunes gens juifs et arabes. Cette opération, initialement prévue avec le soutien du ministre, impliquait l’attribution généreuse d’un budget conséquent initié par le ministère lui-même. Dans le cadre de ce projet, chaque étudiant juif évoluant au sein du système scolaire israélien était censé participer à deux rencontres avec des étudiants arabes au cours de ses 12 années d’études. Il a été annoncé cette semaine que le projet serait retardé et ne se concrétiserait pas durant l’année scolaire en cours.

En apprenant la mise en place de cette étude, l’organisme Yad Lea’him a envoyé un courrier en urgence au ministre de l’éducation Shai Piron. « En tant qu’organisme qui lutte jour et nuit pour le sauvetage de jeunes filles juives qui se sont engagées de manière compromettante avec  des jeunes garçons étrangers, nous sommes tous les jours témoins de véritables tragédies. Elles partent vivre avec eux dans leurs villages et leur donnent des enfants pour finalement parvenir à une assimilation complète. Ces jeunes femmes finissent par couper tout contact avec leur famille et leur peuple. Ces relations compliquées renferment une autre réalité encore plus sombre et douloureuse. Nombre de ces femmes, après avoir été appâtées, s’être fourvoyées et être parties vivre dans des localités arabes vivent une vie de souffrances et d’avilissement. Amer est le sort des enfants nés de ces unions et forcés de supporter insultes et violences. De nombreux appels parviennent au standard de l’organisme pour nous supplier de délivrer ces âmes juives. Le sauvetage ainsi que la réhabilitation de chacune est un processus long et difficile mais, grâce à D., souvent couronné de succès. »

Après ce long et pénible préambule à l’attention du ministre, la direction de Yad Lea’him poursuit : « Une grande partie de ces relations-piège qui enferment les jeunes femmes juives dans les villages de leurs compagnons débutent par des rencontres tout à fait innocentes. Malheureusement, leur issue est bien moins réjouissante, comme nous l’avons décrit plus haut. »

Cette semaine, le ministre a fait part de sa décision de restreindre les budgets alloués à ce projet et de son intention de le soumettre à une enquête supplémentaire auprès des organismes concernés avant de lui accorder un quelconque aval. Tout ceci signifie que cette opération ne sera pas réalisable durant l’année scolaire en cours.

L’organisme Yad Lea’him a exprimé sa satisfaction devant le report de cette dangereuse initiative et espère mener à son annulation complète et définitive du calendrier ministériel.

PrintTell a friend
Daronet Daronet Web Building
Jump to page content