הפעל עצור
  • banner

Yossi Mizra'hi s'est en réalité révélé être… Youssouf

7/11/2013
       

 


Merci du fond du cœur. Le message de R. envoyé à l'assistante sociale de Yad Lea'him la semaine dernière


 

"Avez-vous bien un petit ami qui s'appelle Yossi Mizra'hi?" C'est ainsi qu'a débuté la conversation téléphonique entre une assistante sociale de Yad Lea'him et R., une jeune femme de 21 ans issue d'une famille traditionnaliste travaillant dans une station-service dans la région du Sharon. Cette dernière répondit par l'affirmative et lança à son interlocutrice du tac au tac: "Oui, et pourquoi me posez-vous cette question?"

Les informations collectées par Yad Lea'him avaient révélé ces faits incroyables: Ces derniers mois, cette jeune femme avait entamé une relation sentimentale avec un jeune arabe qui lui avait fait croire qu'il était juif et qu'il répondait au nom de Yossi Mizra'hi.

A cet instant de la conversation, l'assistante sociale se présenta et lui dévoila qu'elle travaillait pour l'organisme Yad Lea'him. Elle s'excusa de faire voler ainsi sa vie en éclats mais poursuivit néanmoins de manière claire: "Sachez que Yossi Mizra'hi n'est autre que Youssouf. C'est un arabe." R. parut fortement choquée et ne cessa de répéter qu'elle n'y croyait pas. L'assistante sociale réalisa que R. semblait pressée et lui proposa donc de la rencontrer le soir.

Lors de leur entrevue, R. se montra très sceptique. "Ce n'est pas possible qu'il soit arabe. Il n'a pas d'accent, aucun signe ne le laisse présager" déclara-t-elle résolument. Ne voulant pas la contrarier d'avantage, l'assistante sociale s'empressa de lui fournir les véritables coordonnées de Youssouf et lui conseilla de se rendre au poste de police pour porter plainte contre cette usurpation d'identité. C'est ce que R. fit aussitôt, munie de ces renseignements. La police ne put malheureusement que lui confirmer la véracité de ces faits. Résolue, R. coupa alors immédiatement et fermement tout contact avec cet homme.

La semaine dernière, trois jours seulement après leur rencontre, c'est avec soulagement que l'assistante sociale de Yad Lea'him reçut de la part de R., le message suivant: "Je voulais vous remercier! Je ne sais pas quand je m'en serais rendue compte… Grâce à vous, je l'ai réalisé à temps… Vous ne pouvez pas vous imaginer combien je vous remercie!"

PrintTell a friend
Daronet Daronet Web Building
Jump to page content