הפעל עצור
  • banner

La Rabbanit Eliyahou, épouse du Rav Mordekhai Eliyahou z.ts.l. : "J'ai été très émue de rencontrer les rescapées de Yad Lea'him"

11/09/2011
Les enfants rescapés prient devant le tombeau de R
Les enfants rescapés prient devant le tombeau de R

Le lundi 22 août, des dizaines de femmes accompagnées de leurs enfants, tous rescapés de villages arabes, se sont rassemblées à Jérusalem pour passer ensemble une agréable journée de détente à l'initiative de l'organisme Yad Lea'him. Les activistes de l'organisme se sont pleinement investis dans l'organisation de cette journée et n'ont négligé aucun détail pour que les participantes et leur progéniture profitent au maximum de chaque instant.


Le matin même, un autobus a sillonné le pays du nord au sud pour chercher chacune des  participantes à son domicile et les déposer au point de rencontre, le zoo biblique de Jérusalem. Elles ont été accueillies sur place par une équipe de chaleureuses monitrices qui ont pris les enfants en charge, permettant ainsi aux mamans de profiter de leur journée et de se reposer. Les organisateurs avaient pensé à tout : ils ont distribué à chacun un petit déjeuner et une boisson, ainsi que beaucoup de chaleur et d'attention. Vers midi, mères et enfants ont été conduits à une salle de jeux climatisée installée à leur intention dans le stade Teddy situé à proximité. Les enfants ont sauté sur les tremplins et se sont beaucoup amusés, avant de s'installer avec leurs mamans pour déguster un déjeuner copieux et convivial.


Après le repas, les activités se sont poursuivies avec un programme chargé d'émotion et de spiritualité : les monitrices ont accompagné les enfants à une représentation présentée par un humoriste religieux, qui a su les amuser et les détendre tout en leur transmettant des messages de Torah. Pendant que les enfants profitaient de leur spectacle, leurs mères assistaient à une rencontre avec la Rabbanit Tsivia Eliyahou, la femme du Gaon, Rabbi Mordekhai Eliyahou z.ts.l. Cette dernière les a entretenues sur le rôle de la femme dans le judaïsme, les invitant à se renforcer dans le respect des lois de pudeur, dont le mérite promet la réussite dans l'éducation des enfants.


C'est avec beaucoup d'émotion que les femmes se sont rassemblées autour de la Rabbanit, chacune lui demandant une bénédiction et savourant quelques paroles d'encouragement personnelles. La Rabbanit Eliyahou a été profondément touchée par cette rencontre et a adressé les mots suivants aux activistes de Yad Lea'him : "Je n'aurais jamais imaginé la grandeur des actions  de Yad Lea'him. J'ai été très émue de rencontrer ces nombreuses femmes rescapées et leurs enfants. Ces âmes juives autrefois déconnectées du peuple juif ont eu, grâce à D., le mérite d'être sauvées par Yad Lea'him et vivent  aujourd'hui en tant que juives à part entière".


Au terme de cette journée bien chargée, le groupe s'est rendu sur la tombe de Ra'hel Iménou pour prier. Les femmes et les enfants, profondément émus, ont supplié le Ciel, les yeux noyés de larmes, récitant des Psaumes ou Nichmat Kol 'Hai, ou bien même - en priant en silence, du fin fond de leur cœur meurtri.


Les participantes et leurs enfants, débordants de forces nouvelles, ont ensuite repris le chemin de la maison. Elles ont couvert les membres de Yad Lea'him de bénédictions, les remerciant pour cette agréable journée qui les a toutes réunies comme une véritable famille.


Les activistes de Yad Lea'him n'ont pas oublié les célibataires, en l'honneur desquelles ils ont également organisé une excursion, le mercredi 24 août. Les jeunes filles ont voyagé dans le nord du pays pour se recueillir sur les tombes des Tsadikim. Elles ont eu le mérite de prier sur la tombe de Rabbi Chimon Bar Yo'hai à Méron et de Rabbi Yonathan Ben Ouziel à Amouka. Suite à cela, elles ont participé à une excursion en jeep, puis assisté à une conférence du Rav Chemouel Eliyahou, Rabbin de Tsfat. Ce dernier leur a parlé de l’immense  valeur des jeunes filles d'Israël et du libre arbitre qui se trouve entre les mains de chacune, un enjeu pour faire les bons choix qui leur permettra de réintégrer une vie normale.


Les membres de Yad Lea'him ont exprimé leur satisfaction suite à ces évènements, qui ont accordé à ces jeunes filles, femmes et enfants qui traversent des épreuves difficiles au quotidien et portent en eux de terribles traumatismes, une journée entière de détente qui les a nourris aussi bien spirituellement que matériellement et leur a fait terminer leurs vacances sur une touche positive.


Le directeur de Yad Lea'him, Rabbi Chalom Dov Lifschitz chlita, a déclaré cette semaine : « Nous continuons à suivre les rescapées même après leur retour au sein de notre peuple et à nos traditions, avec sensibilité et persévérance. Les résultats dont nous sommes témoins, en la personne de leurs enfants qui suivent le chemin de la Torah et de la crainte divine, témoignent de la véracité du verset "on ne repousse pas celui qui est banni", et prouvent qu'il est interdit de renoncer à aucun Juif ».

 

 

PrintTell a friend
Daronet Daronet Web Building
Jump to page content