הפעל עצור
  • banner

HOT 3: Les dirigeants bédouins sont préoccupés par l'assimilation

 

 

Le 28 Décembre 2011, la chaîne HOT 3 a diffusé une émission dans laquelle la journaliste a abordé le sujet des enlèvements de jeunes filles juives par des Arabes. Le reporter A'hmad Abou Souiss est alors intervenu pour apporter le point de vue de la société bédouine et a déclaré qu'il était ici question d'un phénomène qui se développe d'année en année de manière considérable. "Aujourd'hui, on ne parle plus de quelques 10 ou 15 cas isolés. Dans certains quartiers, il est parfois question d'une cinquantaine de jeunes Bédouins qui se marient avec des filles juives".

 

Abou Souiss a ajouté que les cheiks bédouins affichent une vive inquiétude face à ce phénomène, et affirment leur désaccord jusque dans leurs discours à la mosquée. En effet, l'assimilation qui menace la tradition bédouine entraîne de fâcheuses conséquences. De nombreuses jeunes Bédouines qui sont censées se marier entre 17 et 20 ans restent célibataires parfois jusqu'à l'âge de 35 ans, car leurs coreligionnaires épousent des Juives.

 

A Yad Lea'him, on rappelle les paroles du maire de Rahat, Fayiz Abou Sahiban, interviewé par la journaliste Ilana Dayan dans son émission "Ouvda" sur Aroutz 2. Abou Sahiban a dénoncé les mariages entre filles juives et jeunes hommes bédouins, et a ajouté que la majorité du monde arabe ne les voyait pas d'un bon œil. En effet, à l'image de l'eau et de l'huile qui ne se mélangent pas, ces unions ne connaîtront jamais ni bonheur, ni prospérité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PrintTell a friend
Daronet Daronet Web Building
Jump to page content